Numérisation et simplification des processus

La simplification systématique et la numérisation intégrale des processus de l'OFDF ont officiellement débuté avec le lancement du programme DaziT le 1er janvier 2018 et se poursuivront jusqu'à la fin 2026.

Teaser EETS2

Premiers résultats

Au cours des quatre premières années du programme DaziT, l'OFDF a pu mettre en service une trentaine d'apps, d'applications et de services informatiques de base.

De nouvelles apps pour smartphone permettent un dédouanement numérique des marchandises dans le trafic touristique (QuickZoll), un acquittement par voie mobile de la redevance forfaitaire sur le trafic des poids lourds (Via, déclarée meilleure app suisse 2019) ainsi qu'une activation automatique de la déclaration en douane lors du passage de la frontière (Activ et Periodic). En outre, des applications utilisées à l’interne permettent au personnel de l'OFDF d'effectuer des interrogations de contrôle plus efficaces, d'encaisser des recettes de façon mobile et d'annoncer l'entrée en service et la fin de celui-ci au moyen d'un smartphone. La sécurité et l'efficacité des engagements s'en trouvent ainsi considérablement renforcées.

Les services numériques de l'OFDF sont mis en ligne sur ePortal par étapes. L'enregistrement et la gestion des administrateurs sont fondés sur le principe du libre-service et sont donc accessibles partout et en tout temps. Grâce à DaziT, les données de base sont désormais saisies dans une plateforme centrale (SAP MDG): une prestation préalable importante en vue du renouvellement des systèmes SAP à l'échelle fédérale (programme Superb). 

Dans le trafic des marchandises de commerce, les premières composantes du nouveau système de gestion des marchandises «Passar» ont été implémentées. Les applications E-Begleitdokument et E-Com ainsi que Chartera Output permettent d’interagir sans contact avec la douane. Depuis l'automne 2021, l'OFDF est la première autorité douanière en Europe à tester l'utilisation de la télématique en vue d’une activation entièrement automatisée des déclarations en douane à la frontière. Il recourt pour cela aux interfaces existantes des systèmes de gestion de la flotte.

La numérisation de la perception d'autres redevances progresse également. L'imposition de la bière est, grâce à Biera, presque entièrement informatisée. Le raccordement de la Suisse au service européen de télépéage SET constitue la première étape du renouvellement complet du système de saisie RPLP. L'automatisation progressive de la perception des redevances sur la circulation contribue de manière décisive à accélérer le passage de la frontière.

La participation au système européen Import Control System 2  améliore quant à elle l'analyse des risques. En effet, avec l'introduction d'ICS2 dans le trafic postal, les données douanières concernant le commerce en ligne sont transmises dès l'envoi depuis des pays tiers.

4B3A1816-internet

Recours à des méthodes agiles

L'OFDF recourt à des méthodes agiles pour la mise en œuvre du programme DaziT. Depuis l'été 2019, il utilise le modèle-cadre SAFe pour la coordination générale. Chaque projet décrit dans le message spécial DaziT de 2017 a été attribué à une chaîne de valeur.

Dans ces chaînes de valeur, les spécialistes déterminent les besoins du point de vue de l'utilisateur (appelés épopées, epics); l'ordre de priorité est défini dans le portefeuille de l'OFDF (Portfolio BAZG) et la mise en œuvre se fait dans le Agile Release Train (ART). L'ART «Acziun» (mot romanche signifiant «mouvement»), l'«usine à logiciels» de DaziT, se compose actuellement de 14 équipes, qui se retrouvent toutes les dix semaines pour une séance de planification de deux jours, appelée Program Increment Planning (PI Planning).

Les cinq value streams de l'OFDF

Porte d'entrée avec le camion en réflexion

Perspectives

Les applications principales seront mises en service entre 2022 et 2025, dont:

  • le nouveau système de gestion du trafic des marchandises Passar, qui remplacera NCTS et e-dec/e-dec web (2023/2025) 
  • le nouveau système de contrôle aux frontières et les derniers développements de l'acquis de Schengen et de Dublin (2022/23) 
  • le nouveau système uniforme de rapports (2024)
  • la nouvelle génération du système de saisie RPLP pour les poids lourds indigènes (2024).
dazit-wirtschaft2

Concertation avec les partenaires et groupes concernés

La bonne mise en œuvre de DaziT requiert une collaboration étroite avec les partenaires nationaux et internationaux. Des discussions avec les administrations douanières des pays voisins et les autorités européennes sont en cours afin de simplifier et d'accélérer le franchissement de la frontière, et surtout d'éviter toute rupture de média à cette occasion. L'attention est portée sur la création d'un «BorderTicket» numérique. L'échange avec les entreprises et les associations économiques se fait au sein du groupe d'accompagnement Économie ainsi que des divers groupes de travail. Les cantons et les organisations de sécurité sont aussi régulièrement informés.

https://www.bazg.admin.ch/content/bazg/fr/home/themes/dazit/vereinfachung-und-digitalisierung.html