De 30 minutes à quelques secondes: Bienvenue à la douane du futur

L'Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF) a lancé un projet pilote à la Douane Sud afin d'accélérer le dédouanement des marchandises commerciales grâce à la numérisation. Le projet fait partie du programme DaziT et a été mis en œuvre en étroite collaboration avec l'Agence italienne des accises, des douanes et des monopoles (ADM). Le premier bilan est réjouissant : à peine un mois après son introduction, plus de 40% des trajets en transit à Chiasso utilisent déjà la nouvelle voie rapide.

28.10.2022, par Nadia Passalacqua und Nicolas Rion

Image3

Le projet pilote et les résultats intermédiaires du programme de numérisation et de transformation DaziT ont été récemment présentés à la presse à Chiasso. « A Chiasso Brogeda, entre 1'200 et 1'300 camions traversent chaque jour la frontière depuis l’Italie en direction de la Suisse. L'intérêt des transporteurs a été considérable, et ceci dès le premier jour », explique Luca Bernasconi, chef de la Douane Chiasso. Il ajoute : « 300 camions ont immédiatement profité de cette nouveauté, ils étaient déjà 600 par jour deux semaines et demie plus tard. Cela prouve qu’il existe un véritable besoin de la part de l'économie et que nos solutions y répondent».

Contrôles plus efficaces grâce à DaziT

Le projet pilote ne soulage pas seulement l'économie, mais aussi les collaborateurs de l'OFDF. C'est ce que souligne Isabelle Emmenegger, directrice suppléante de l’OFDF et responsable du programme DaziT : « Les nouvelles solutions numériques permettent d'automatiser les tâches purement administratives. À l'avenir, les collaborateurs ne seront plus assis dans les cabines ou aux guichets à la frontière à scanner des codes-barres, mais contrôleront les marchandises dans les camions. Ainsi, nous nous concentrons sur notre mission principale au lieu de nous occuper de tâches administratives ».

Image2
Les chauffeurs de camion qui utilisent les nouvelles solutions numériques comme l'application Activ peuvent utiliser la voie rapide mise en place à Chiasso.

Collaboration positive entre la Suisse et l'Italie

Le projet pilote est d'abord mis en œuvre dans le sens sud-nord (Italie > Suisse). Ce n'est qu'une première étape. Marco Lenherr, responsable de la coordination internationale pour le programme DaziT, esquisse la suite des opérations : « Nous devons d'abord récolter des expériences sur place. A Stabio - un autre point de passage de la frontière tessinois où un projet pilote similaire a été mené - la solution fonctionne déjà bien dans le sens nord-sud (Suisse > Italie). La procédure de sortie de la Suisse est un peu plus complexe. Mais nous avons déjà un plan pour simplifier les procédures douanières et automatiser le passage. Nous l'abordons étape par étape. Outre l'Italie, nous prévoyons des simplifications comparables avec l'Autriche, la France et l'Allemagne ».

Plus d'informations

Passer la frontière plus rapidement: voici comment les entreprises peuvent profiter dès aujourd’hui

L'application Activ permet l'activation automatique des déclarations en douane dans le transit.

L'application Periodic permet l'activation automatique des déclarations pour les marchandises de grande consommation importées régulièrement.

Les services E-Begleitdokument et E-Com permettent une interaction sans papier entre le déclarant et l'OFDF.

L'application Via permet aux utilisateurs de payer la redevance forfaitaire sur le trafic des poids lourds (RPLF) avant d'entrer en Suisse et sans s'arrêter à la frontière.

https://www.bazg.admin.ch/content/bazg/fr/home/actualites/forumd/nah-dran/von-30-minuten-auf-wenige-sekunden-willkommen-beim-zoll-von-morgen.html