Bargen, le passage frontière le plus septentrional de Suisse

Le nouveau bureau de douane de Bargen fut inauguré il y a cinquante ans sur la semi-autoroute N 4. Forum D. est allé à la découverte du passage frontière le plus septentrional de Suisse.

16.09.2019, Roman Dörr, expert de douane, inspection de douane de Pratteln

Bargen, le village frontalier le plus au nord du pays, se situe dans le canton de Schaffhouse, entre les sommets de Chapf et de Rietbuck. La frontière, la douane et le trafic y jouèrent un rôle clé pendant des siècles. À cet endroit, l'A 4 suisse devient la B 27 allemande.

Un village à la frontière

Peuplé dès le Néolithique, le territoire de Bargen est baptisé Paragen en 844 après Jésus-Christ. On distinguait jadis les hameaux de Niederbargen ou Unterbargen, Mittelbargen et Oberbargen. En 1049, Bargen devint la propriété du couvent schaffhousois d'Allerheiligen. De la Réforme à 1798, Bargen fit partie du bailliage schaffhousois. La rampe de Bargen fut construite de 1787 à 1790. Ce tronçon routier d'une déclivité de 18 % remplaça le chemin de campagne menant à Bargen. Cette dangereuse pente est désormais contournée. Construite entre 1964 et 1969, l'autoroute traverse le village et la campagne.

Bargen vu du ciel.
Bargen vu du ciel.
© Roman Dörr, AFD

La douane de Bargen

Au XIVe siècle, Schaffhouse reprit les compétences douanières exercées par le couvent d'Allerheiligen. Un premier bureau de douane fut établi à Niederbargen dans une ferme ou une taverne, où quelques entrepôts douaniers furent exploités. Les redevances perçues, telles que les droits de passage, les droits sur le vin et les droits sur l'utilisation des moulins, formaient l'épine dorsale de l'économie de la ville. Rattaché à la Confédération en 1501, le canton de Schaffhouse devait assurer sa souveraineté douanière par rapport aux Habsbourg et aux Fürstenberg. Pendant le premier blocus continental institué par Napoléon Ier, des gendarmes (actuels gardes-frontière) à la frontière s'assuraient que toutes les marchandises étaient acheminées au hangar de marchandises schaffhousois pour dédouanement. En 1848, l'autorité douanière cantonale passa à la Confédération. Le deuxième arrondissement des douanes vit le jour en 1849 et le bureau de douane de Bargen devint un poste-frontière clé. Déplacé à plusieurs reprises, le bureau de douane établit ses quartiers de 1885 à 1963 dans un bâtiment sans prétention situé au milieu du village.

Zollamt Bargen um 1910
L'office de douane de Bargen vers 1910.
© Archives de la Direction d'arrondissement des douanes de Schaffhouse
04 ZA Bargen um 1960
Office de douane de Bargen: la baraque pour le trafic routier avec derrière les installations provisoires pour le trafic des marchandises de commerce après 1960.
© Archives de la Direction d'arrondissement des douanes de Schaffhouse

La route douanière resta fermée pendant les deux guerres mondiales. Elle fut rouverte à la circulation des personnes en octobre 1945. L'importation et l'exportation de marchandises de commerce reprirent à partir de 1948. Il s'agissait au départ de marchandises simples comme des grumes de la Forêt-Noire. L'éventail des marchandises s'élargit ensuite continuellement, à mesure que l'Allemagne se redressait économiquement. Les dédouanements et les recettes se multiplièrent entre 1957 et 1963 en raison de la forte croissance du trafic. L'axe Zurich – Donaueschingen – Stuttgart gagna en importance et la connexion au réseau autoroutier allemand fit prospérer le bureau de douane de Bargen. En 1954, afin d'augmenter la capacité de dédouanement, l'administration des douanes mit en exploitation une baraque avec trois guichets pour le trafic routier. En 1963, une solution provisoire fut trouvée pour le dédouanement des marchandises de commerce. Mais l'emplacement du bureau de douane, à trois kilomètres de la frontière, restait insatisfaisant.

Zollanlage Bargen 1969
La nouvelle installation douanière de Bargen peu avant son inauguration, printemps 1969.
© Archives de la Direction d'arrondissement des douanes de Schaffhouse

La construction de la semi-autoroute suisse N 4 (aujourd'hui A 4) et le projet de jonction avec la route européenne E 70 entraînèrent le déplacement de l'ancienne installation douanière à son emplacement actuel. Au cours de la session de mars 1965, les Chambres fédérales approuvèrent la construction d'un nouveau bureau de douane à Bargen. Compte tenu de la topographie particulière, les administrations douanières suisse et allemande se mirent d'accord pour établir des installations douanières géographiquement séparées. C'est ainsi que le nouvel office de douane de Bargen fut bâti près d'Oberbargen, à deux kilomètres et demi de la frontière. L'administration douanière allemande construisit son installation 500 mètres plus loin, à Neuhaus (commune de Blumberg, Bade-Wurtemberg).

Pour que la route nationale puisse être construite entièrement sur sol suisse, le canton de Schaffhouse et le Bade-Wurtemberg procédèrent à un échange de territoire en 1966. Le nouveau bureau de douane de Bargen et l'autoroute furent inaugurés et mis en service le 14 avril 1969.

Eröffnungsfeier ZA Bargen 14.4.1969
Le directeur de l'arrondissement des douanes Hans-Georg Meyer (2e en partant de la gauche) avec des représentants de la douane et des hommes politiques des deux pays lors de la cérémonie d'inauguration du 14 avril 1969.
© Archives de la Direction d'arrondissement des douanes de Schaffhouse
Bargen Reiseverkehr am Tag der Eröffnung
Trafic touristique le jour de l'inauguration (14 avril 1969).
© Archives de la Direction d'arrondissement des douanes de Schaffhouse

Le bureau de douane de Bargen espéra longtemps une nouvelle augmentation du trafic nord-sud. Cependant, l'Allemagne préféra passer par Singen et Thayngen pour assurer la jonction avec la route européenne E 70, et Bargen perdit provisoirement en importance.

La douane reprend de l'importance

Bargen est aujourd'hui une subdivision de l'inspection de douane de Schaffhouse. «Depuis que la fermeture du bureau de douane de Bargen a été refusée en 2017, le nombre de dédouanements ne cesse d'augmenter», explique le chef de la subdivision Alex Flammer. «Passer par Bargen permet notamment de contourner la route vers Thayngen lorsque celle-ci est engorgée.» Avec huit agences en douane, les cinq collaborateurs de la douane ne chôment pas: environ 102 000 camions, transportant des plantes, meubles, jouets et divers produits industriels, sont dédouanés ici chaque année. Des gardes-frontière assument le contrôle du trafic touristique. «Dès le 1er octobre 2019, nous mettrons davantage en pratique l'idée d'une AFD unique», déclare M. Flammer. «Les collaborateurs de la douane et du Corps des gardes-frontière collaboreront davantage pour les dédouanements et les contrôles.»

Grenzzollstelle Bargen heute
Le bureau de douane de frontière de Bargen aujourd'hui: voie d'accès à la cour douanière.
© Roman Dörr, AFD

Impressions de Bargen

https://www.bazg.admin.ch/content/bazg/fr/home/actualites/forumd/nah-dran/Barge-noerdlichste-grenzuebergang-der-schweiz.html